L’exposition commence au rythme des battements d’un coeur immense sur lequel sont projetés des électrocardiogrammes. De pulsation en pulsation, l’amour se dévoile au travers des différentes facettes théorisées par les grecs : éros (l’amour charnel), storgé (l’amour familial), philia (l’amour amical) et agapè (l’amour désintéressé et universel).

On s’engage d’abord dans la “Galerie des Attachements” qui présente divers textes, vidéos et bandes audio sur le thème de l’amour.

L’entrée de l’exposition
Crédits photo : Nicolas Breton, Universcience
Dans la galerie des attachements

Ce texte de René Char, par exemple, illustre éros :

“Je te vis, la première et la seule, divine femelle dans les sphères bouleversées. Je déchirai ta robe d’infini, te ramenai nue sur mon sol, L’humus mobile de la terre fut partout. Nous volons, disent tes servantes, dans l’espace cruel, au chant de ma trompette rouge.” Éros suspendu, éditions PAB, Alès 1960

Passée cette immersion par tous les sens dans la vibration amoureuse, on franchit le seuil de la “Galerie des sciences” pour s’intéresser à la dimension scientifique de l’amour. 

9 experts dans différentes disciplines nous dévoilent leurs réflexions sur l’amour

Crédit photo : R Thenaudey, Universcience

une vidéo nous explique les mécanismes chimiques de l’amour et de l’attachement

Crédits photo : R Thenaudey, Universcience

Il n’existe pas de théorie scientifique sur l’amour… Mais l’exposition propose certaines clés biologiques pour mieux comprendre ce phénomène qui est aussi chimique ! 

Par exemple, savez-vous que l’ocytocine sécrétée lors des relations sexuelles est impliquée dans l’attachement amoureux et la fidélité ? Vous doutiez-vous que les couples de campagnols secrétant cette hormone sont monogames et parents modèles, alors que leurs cousins ne la synthétisant pas, les campagnols des montagnes, sont polygames et s’occupent très peu de leurs petits ? 

De même, saviez-vous que lors d’une rencontre amoureuse, la femme se met à synthétiser plus de testostérone, lorsque l’homme amoureux en synthétise moins ?

Les experts le disent : les hormones jouent un rôle dans la chimie amoureuse et dans l’attachement qui résulte d’une rencontre. Jusqu’à en être totalement responsables ? Hâtez-vous de découvrir l’exposition pour en juger par vous même… 

Enfin l’exposition se termine avec un joli calligramme amoureux personnalisé ou surprise que vous pourrez rapporter à votre cher.e et tendre <3 

Exposition “De l’amour” au Palais de la Découverte, 

avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris
prolongations jusqu’au 27 septembre 2020 

9€ plein tarif/7€ tarif réduit 

achat des billets en ligne 

Retour haut de page